Gérer sa location saisonnière

Bien gérer sa location saisonnière

Gérer sa location saisonnière

La réglementation relative aux locations de meublés saisonniers n’est pas la même que celle concernant les locations à usage d’habitation principale.

Existe-t-il une durée maximale pour la location saisonnière ?

Pour être considérée comme saisonnière, la location ne doit pas excéder 90 jours consécutifs et est non renouvelable. Il s’agit alors de louer un logement meublé de manière répétée et pour de courtes durées. Ces locations sont, dans la majorité des cas, consenties à l’occasion de vacances, à une clientèle de passage.

Quelles sont les formalités obligatoires pour une location saisonnière ?

Le contrat de location saisonnière doit être écrit et contenir l’indication du prix demandé ainsi qu’un état descriptif des lieux (1). Il doit également préciser l’adresse du logement, les noms du propriétaire et du locataire, la date de prise d’effet et la durée de la location, la superficie, la description intérieure, un inventaire du mobilier, les équipements et services à disposition.

Il doit prévoir le montant prévisionnel de la taxe de séjour s’il y en a une. Le contrat peut mentionner le nombre maximum d’occupants autorisé et interdire la présence de tout animal dans le logement.

Lors de l’entrée dans les lieux, le locataire doit généralement verser un dépôt de garantie et dresser un état des lieux avec le propriétaire. Le montant du dépôt de garantie ainsi que ses conditions de restitution doivent être indiqués dans le contrat de location.

Le propriétaire doit-il faire des déclarations particulières ?

Le propriétaire d’un logement meublé doit le déclarer en mairie, sous peine d’amende. Une fois cette démarche accomplie, un numéro SIRET lui est attribué. Il doit être reporté sur la déclaration complémentaire de revenus. En effet, les revenus tirés de la location, en tant que loueur non professionnel, sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Les agences immobilières peuvent vous accompagner dans la gestion de votre location saisonnière. N’hésitez pas à les consulter !

(1) Selon l’article L324-2 du Code de Tourisme


Source : Magazine Exclusivités Immobilières 63 – Rédaction : Charlotte Rolle – EXCEPTO – Crédit photo : Fotolia 

Print Friendly, PDF & Email