La boucle vertueuse du recyclage

La boucle vertueuse du recyclage

La boucle vertueuse du recyclage

Le recyclage s’est transformé depuis quelques années en un geste du quotidien : nous trions, traitons les déchets afin de les réintroduire dans un processus de production.

Quel est le processus du recyclage ?

Le recyclage consiste à traiter tous types de déchets afin de les transformer en matière première prête à l’emploi et les réintroduire sur le marché. L’exemple le plus connu de valorisation écologique est la fabrication de bouteilles neuves avec le verre de bouteilles usagées.

Chaque type de déchet est destiné à un recyclage spécifique mais la chaine du recyclage reste la même : la collecte, la transformation dans des usines spécialisées et la commercialisation des nouveaux matériaux ainsi créés. Un bon recyclage commence par un matériau bien collecté, trié puis stocké en bon état dans un conteneur approprié. C’est le tri sélectif qui contribue ainsi à améliorer le processus

Pourquoi faut-il recycler les déchets ?

Les raisons sont celles du bon sens ! Le recyclage contribue en effet activement au développement durable en évitant toutes les phases d’extraction et de transformation de la matière première naturelle qui sont polluantes et coûteuses en énergie. Il préserve ainsi les ressources. Le recyclage favorise aussi l’économie locale et contribue à la création d’emplois.

Que recycle-t-on ?

De nombreux produits et matériaux entrent aujourd’hui dans la boucle vertueuse du recyclage. Le verre est recyclable à 100 % et indéfiniment ; le plastique va permettre de fabriquer d’autres bouteilles ou bidons en plastique, ou d’autres matières comme des laines polaires ; le papier, le carton permettent de re-fabriquer du papier ou du carton. Le recyclage de l’acier et de l’aluminium sert à produire du fil d’acier, des canettes…

Les déchets organiques sont transformés en compost réutilisé ensuite en fertilisants pour les cultures. Le biogaz, à travers un processus de méthanisation, dont la combustion produit de la chaleur et de l’électricité… Quant aux déchets toxiques générés par le bricolage (restes de peinture, amiante etc…), compte tenu des risques qu’ils représentent pour l’environnement et la santé, ils sont collectés pour pouvoir être traités de façon spécifique en vue de leur élimination ou de leur recyclage.

Et la liste est longue !


Source : Magazine Exclusivités Immobilières 63 – Rédaction : Charlotte Rolle – EXCEPTO – Crédit photo : Fotolia

Print Friendly, PDF & Email