Style vintage, notre madeleine de Proust!

white table wood

Style vintage, notre madeleine de Proust!

La mode est un éternel recommencement… y compris dans l’ameublement. Le retour au style vintage en est un exemple fort depuis maintenant plusieurs années.

La robustesse et le design rétro du meuble vintage plaisent de nouveau. On le retrouve plus couramment dans les habitations pour créer une ambiance élégante, confortable et unique. Les mélanges de différentes pièces s’accordent parfaitement avec un intérieur moderne ou ancien et donnent un certain charme à la maison.

decoration ancienne cocooning

L’explosion de la décoration

Si le style vintage connaît un tel succès aujourd’hui c’est aussi pour l’époque qu’il nous rappelle ; c’est un peu notre madeleine de Proust ! N’oublions pas en effet que le meuble vintage est un modèle dont la conception remonte à plus de vingt ans avec, comme période clef, les années 50 à 70. Une époque emportée par la révolution du mouvement Art déco durant laquelle les conditions de vie s’améliorent, le pouvoir d’achat augmente et la consommation de masse explose. On ne choisit plus ses meubles par nécessité mais par goût ! Le style vintage tourne le dos aux modèles conformistes; la maison devient ainsi un espace de décoration où chacun cherche à se démarquer et à inscrire sa touche personnelle.

L’assurance du métal et la révolution du plastique

Les matériaux utilisés pour composer les meubles vintages ont évolué au fur et à mesure des décennies. Concepteurs, fabricants et designers sont constamment en chasse de nouveaux matériaux ou de techniques révolutionnaires dans la création du mobilier. Dans le premier quart de siècle du XXème, le métal, l’acier en tube et l’aluminium– destinés à l’origine à l’armement, l’automobile ou l’aéronauti

que- sont adoptés par les fabricants qui imaginent une nouvelle gamme de meubles comme les chaises métal et tables de style industriel, aujourd’hui reconnues dans le design vintage. Le mobilier métallique s’installe alors progressivement aux côtés de l’éternel meuble en bois. Issu de la rue et du monde du travail, un ensemble de meubles vintages prend place dans les maisons : vestiaires d’usines, casier de tri, lampes articulées ou encore tabourets d’ateliers. Des objets qui au départ participaient à la vie des entreprises et qui, par une seconde vie, se sont déplacés dans le cocon de l’habitation privée.

Dans la lignée du plastique incarné au début du XXème siècle par la Bakélite (premier plastique entièrement synthétique), émergent ensuite les matières comme le PVC, le nylon, le plexiglas, ou le polystyrène. Ces matériaux seront utilisés notamment pour créer des rangements résistants ou des structures de fauteuils et des lits.

Source : Magazine Exclusivités Immobilières 63 – Rédaction : Charlotte Rolle – EXCEPTO – Crédit photo : Fotolia / Pexels